lipoedème

Qu’est ce que c’est le lipoedème ?

Le lipoedème est une pathologie fréquente mais sous diagnostiquée qui touche 1 femme sur 10. On l’appelle communément la maladie des « JAMBES POTEAUX ». Il s’agit d’une pathologie génétique qui se déclare le plus souvent lors de bouleversements hormonaux (puberté, grossesse, pilule contraceptive, ménopause…).

Le lipoedème se caractérise par une augmentation du volume des jambes. Effectivement, on remarque une accumulation de graisse située au niveau des chevilles, des genoux, des cuisses et des hanches. Néanmoins, le lipoedème peut également affecter les bras et les avants bras.

Comment dissocier le lipoedème de la graisse « normale » ?

La graisse du lipoedème est une graisse pathologique. Et c’est cela qui va différencier la graisse du lipoedème de la graisse d’une personne non atteinte.

Les cellules graisseuses non pathologiques se gonflent lorsque la personne prend du poids. Ensuite, arrivée à un certain stade, la cellule se multiplie et s’hypertrophie à nouveau. Et ainsi de suite. Les cellules graisseuses s’amalgament entre elles pour former le tissus adipeux. Si la personne améliore son hygiène de vie et/ou perd du poids, les cellules se vidangent et le tissu adipeux diminue.

Chez une personne atteinte de lipoedème, les cellules se remplissent, se multiplient, mais ne se vident jamais. Effectivement, le système de vidange n’est pas fonctionnel. On assiste donc à une augmentation de la graisse au niveau des jambes ou des bras en cas de prise de poids. Mais quand une femme atteinte de lipoedème perd du poids, ses jambes restent épaisses. On assiste alors à une dysharmonie entre le haut et le bas du corps. La graisse du lipoedème est résistante aux régimes amaigrissants et à la pratique du sport.

Symptômes du lipoedème

lipoedème douleur

En présence de lipoedème, 3 signes cliniques peuvent vous orienter:

  • Des douleurs au niveau des zones touchées (jambes ou bras). Ces douleurs peuvent apparaître par une simple pression, ou lors du contact avec les vêtements, ou en continu. Parfois, les femmes atteintes de lipoedème se plaignent aussi de pesanteurs, d’une sensation de jambes lourdes, ou de troubles sensitifs. Néanmoins, les douleurs ne sont pas systématiques. Certaines formes de lipoedème sont indolores.
  • Des hématomes spontanés.
  • Des œdèmes des membres inférieurs qui peuvent être exacerbés par la position debout, statique ou les fortes chaleurs.

Un lipoedème n’est pas un lymphœdème. Effectivement, le lymphœdème est un trouble de la circulation lymphatique, bien souvent unilatéral, et qui cause des gonflements de la jambe, pieds et orteils compris. Le lipoedème n’atteint pas les pieds. Pourtant, il faut noter que les stades évolués de lipoedème peuvent présenter des lymphœdèmes secondaires. Le diagnostic devient difficile.

Pourquoi le lipoedème est sous diagnostiqué ?

​​Le lipoedème est une maladie reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé. Mais cette maladie n’est toutefois pas reconnue en France. Enseignée à tort comme un syndrome dans les facultés de médecine (la recherche scientifique a validé l’existence de gènes modifiés chez les femmes porteuses, donc il s’agit bel et bien d’une maladie), ce diagnostic est rarement évoqué sur les bancs de l’école. De même, les manuels de médecine y consacrent qu’un minuscule paragraphe explicatif.

diagnostic lipoedème

​De plus, les femmes atteintes de lipoedème sont victimes de stigmatisation.

 » Faîtes du sport ou un régime et ça ira mieux » FAUX !

 » C’est votre morphologie ! » FAUX !

 » C’est du lymphoedème ou de la rétention d’eau » FAUX !

La méconnaissance de la maladie par le personnel médical et soignant, ainsi que la confusion avec le surpoids ou l’obésité, rend le diagnostic rare et difficile. A ce jour, seule une poignée d’angiologues diagnostiquent le lipoedème en France.

Les traitements du lipoedème

Le lipoedème est une maladie inflammatoire. Il n’existe à ce jour aucun traitement. Ainsi, une femme atteinte de lipoedème a le choix entre des soins conservateurs qui permettent d’éviter l’aggravation de la maladie, et la chirurgie aspiratrice.

Les soins conservateurs face au lipoedème

Les soins conservateurs permettent de diminuer les symptômes du lipoedème, et d’éviter l’aggravation de la maladie.

  • Gestion du poids. Plus une femme prend du poids, plus le lipoedème s’aggrave car de nouvelles cellules graisseuses inflammatoires et douloureuses apparaissent pour toujours. Ainsi, la gestion du poids est importante pour éviter l’avancée de la maladie.

Un accompagnement diététique est possible, voir fortement recommandé. Effectivement, la pratique de régimes restrictifs ou farfelus sont à l’origine de carences, d’un état inflammatoire chronique et du phénomène yoyo. Pour être certaine que votre accompagnement soit optimal, préférez un professionnel qui connaisse le lipoedème.

J’accompagne moi-même des femmes atteintes de lipoedème dans leurs problématiques de gestion du poids, de troubles du comportement alimentaire ou d’alimentation adaptée. Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

  • Le port de compressions. Les tissus graisseux sont engorgés, le système lymphatique et veineux est ralenti. Par conséquent, il est fortement recommandé de porter des collants de compression de classe 3 afin de diminuer les douleurs et d’améliorer le risque d’insuffisance veineuse et de lymphœdème.
  • Les drainages lymphatiques manuels. Pour les mêmes raisons que le port de compression, les drainages pratiqués par un professionnel formé permettent d’améliorer les conditions de vie et de ralentir l’évolution du lipoedème.
  • Une activité physique. Afin de booster le système lymphatique et de gérer le poids en parallèle, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière. De ce fait, on privilégiera les activités sans impact pour préserver le réseau lymphatique. Les sports aquatiques sont à privilégier pour l’action drainante.

La chirurgie face au lipoedème

Il existe deux techniques principales permettant de restaurer l’intégrité des membres atteints de lipoedème. Ces techniques s’apparentent à de la lipoaspiration.

Comme je l’expliquais précédemment, le lipoedème n’est pas curable. La lipoaspiration par un chirurgien expérimenté est une opération lourde physiquement et psychologiquement. C’est une technique qui permet de faire une pause dans la maladie. Les cellules graisseuses pathologiques sont aspirées, mais rien à ce jour ne garanti que le lipoedème ne récidive pas. Les études démontrent une non-récidive au bout de 12 ans actuellement. De plus, il est souvent nécessaire de pratiquer plusieurs interventions, et de conserver une hygiène de vie optimale pour limiter les risques de récidive.

A ce jour, il n’existe aucune prise en charge pour ces interventions. Ainsi, tout est à la charge de la patiente. Les cliniques expérimentées dans le lipoedème se situent en Allemagne, en Belgique, en Suisse, aux Etats-Unis… A ce jour, aucun établissement sérieux ne proposent une prise en charge du lipoedème par lipoaspiration en France.

Pour vous renseigner, il existe à ce jour une association Association Maladie du Lipoedème France AMLF que vous pouvez retrouver sur Facebook.

https://www.facebook.com/groups/AssociationMLF

L’hygiène de vie au service du lipoedème

Mon expertise en diététique et en naturopathie peut vous aider à améliorer vos conditions de vie actuelles et éviter l’aggravation de votre lipoedème.

Ma formation en Psychonutrition permet de vous accompagner dans la gestion de votre poids et des possibles troubles du comportement alimentaire. Pour en savoir plus.

De plus, je suis formée à naturopathie et à la micronutrition. J’ai d’ailleurs réalisé mon mémoire de fin d’études sur le sujet du lipoedème. C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à accompagner des femmes atteintes de cette maladie.​

Je suis également atteinte d’un lipoedème et j’applique au quotidien les conseils que je prodigue à mes patientes. D’ailleurs, je sais que c’est pour cette raison qu’après plus de 20 ans de lipoedème, je suis encore à un stade précoce et que mes douleurs sont présentes mais gérables au quotidien.

Pourquoi je propose des accompagnements de femmes atteintes de lipoedème ?

  • J’ai passé tellement d’années à culpabiliser, à avoir honte. Je pensais que c’était de ma faute si mes jambes étaient difformes et douloureuses. J’ai mis ma santé en danger en essayant de perdre la graisse réparties sur le bas de mon corps. Grâce à mon accompagnement, je souhaite vous évitez la perte de temps que j’ai vécu.  
  • Mon mode de vie actuel et mes connaissances en diététique et en naturopathie me permettent de vivre pleinement ma vie. Le lipoedème est encore là, je mentirais si je vous disais que je n’y pense plus. Mais, je peux vous affirmer que parfois je l’oublie. Chose qui était impossible à imaginer il y a quelques années.
  • J’aurais tellement voulu rencontrer dans mon parcours de vie quelqu’un qui sache me guider au travers de cette maladie, qui me donne les bons conseils et qui ne me stigmatise pas. Ainsi, c’est cela que je souhaite vous apporter.

Pour prendre RDV, c’est par ici.

Diététique & lipoedème

Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque d’aggravation du lipoedème. La diététique que je vous propose est en totale adéquation avec les problématique de lipoedème. Effectivement, je suis diététicienne comportementale en psychonutrition.

​Un accompagnement diététique en psychonutrition est fortement recommandé si vous :

  • Avez des difficultés à perdre du poids ou à le maintenir,
  • Vous sentez frustrée avec la nourriture, si vous culpabilisez ou si vous avez honte,
  • Êtes stressée et que ça se répercute sur votre alimentation (le stress est une facteur de risque d’aggravation de l’inflammation, et donc du lipoedème)
  • Souffrez de compulsions, de boulimie, de grignotage, vous vous restreignez en permanence, (une grande proportion de femmes atteintes de lipoedème sont touchées par les troubles du comportement alimentaire à cause de la multiplication des tentatives de régime et de restriction)
  • N’acceptez pas votre corps…

Naturopathie & lipoedème

La naturopathie n’est pas une médecine complémentaire ni une médecine douce. Un naturopathe n’est pas médecin, il n’a pas la prétention de remplacer la médecine conventionnelle, mais a pour vocation de la compléter. 

Le rôle d’un naturopathe est de vous accompagner vers une amélioration de l’hygiène de vie. Alimentation, dépense énergétique, gestion du stress, sommeil… L’objectif est la prévention des maladies ou la diminutions des symptômes lorsque la maladie est déjà présente.

La naturopathie utilise également la phytothérapie, l’aromathérapie, les Fleurs de Bach…

Ainsi, la naturopathie peut s’avérer être un réel soutien face au lipoedème. Et l’objectif principal est de diminuer l’inflammation engendrée par la maladie, et de diminuer l’anxiété sous-jacente.

***

Pour en savoir plus sur le lipoedème, je vous invite à visiter le site Lipolab : une mine d’infomations, des articles réguliers, une newsletter et un e-book gratuit sur le lipoedème.

Je suis également disponible si vous en avez plein les bottes de votre lipoedème. Je vous propose une accompagnement diététique et/ou naturopathique pour vous sentir enfin légère. Pour réaliser votre premier bilan (sans engagement) c’est par ici.

Je ne suis pas la seule diététicienne de la planète, même si je consulte en visioconsultation, voici le lien d’un article où je vous explique comment dénicher une diététicienne près de chez vous.

https://unedietnature.fr/dieteticienne-vesoul

Vous savez maintenant que vous n’êtes plus seule face au lipoedème et que vous pouvez aller mieux. Quelle sera votre première stratégie pour commencer à vivre avec votre lipoedème ?