lipoedème

Pour commencer, le lipœdème est une maladie du tissu graisseux qui a de nombreuses répercussions, tant au niveau esthétique, physique que psychologique. Comme de nombreuses maladies, une alimentation adaptée peut apporter des réels bénéfices au quotidien et sur le long terme. Il faut dire que la principale demande que je reçois en consultation, c’est : « Qu’est-ce que je dois manger ? ». Bref, l’objectif de cet article est de te proposer des conseils nutritionnels pour te guider face à ton lipoedème. 

 

Quels bénéfices l’alimentation peut-elle apporter sur le lipoedème ?

 Alimentation & lipoedème, un mythe ?

 

Il faut dire qu’avoir un lipoedème est synonyme de nombreux symptômes réguliers : douleurs, inconforts, gonflements, jambes lourdes, hématomes, aspect disgracieux, difficulté à perdre du poids, anxiété chronique…

Mais manger de façon adaptée peut aider à améliorer tout cela.

Néanmoins, le lipoedème est une maladie chronique à évolution progressive et incertaine. En somme, nous ne sommes n’est pas toutes à égalité face aux maladies chroniques. Fort heureusement, une alimentation adéquate peut réduire la progression de ton lipoedème.

 

Bien manger, mais pas que…

 

Cependant, l’alimentation seule ne suffit parfois pas. Au même titre que la nutrition, l’hygiène de vie doit être adaptée, il faut également adopter la méthode conservatrice (bouger son corps, porter des compressions adaptées, faire des drainages lymphatiques) et s’assurer que le corps fonctionne au mieux auprès d’un professionnel compétent.

 

 

Des résultats différents en fonction de chacun

 

En fonction de ton stade du lipoedème, de la vitesse de progression de la maladie, du nombre d’années depuis lesquelles tu as constaté cette maladie, le taux d’encrassement de ton organisme, ta santé, ton état psychologique et mental, ton niveau de stress, ton poids, ton niveau d’activité physique, tes croyances limitantes… les résultats ne seront jamais les mêmes pour toi que pour les autres.

 

De plus, constater des résultats demande de la patience. L’expérience montre que plus une personne attend des résultats rapides et fulgurants, plus celle-ci abandonnera rapidement.

 

 

alimentation lipoedème

Quels objectifs concrets ?

 

Au bout de quelques mois de pratique, tu pourras constater plusieurs bénéfices (je le répète, les changements sont individuels à chacun) :

 

– diminution des douleurs ;

– diminution de la sensation de jambes lourdes ;

– Amélioration des gonflements de fin de journée ;

– amélioration de la mobilité ;

– aspect de la peau un peu plus lisse ;

– diminution du diamètre des membres atteints ;

– Perte de quelques kilos…

 

Mais le lipoedème ne se guérit pas. Ainsi les symptômes ne disparaîtront pas, mais ils pourront être grandement améliorés. Quand on est atteint de lipoedème, l’objectif n’est pas la guérison, mais l’amélioration notable de la qualité de vie au quotidien et la diminution des répercussions au long court.

 

Un triste constat

 

Face à la souffrance psychologique engendrée par le lipoedème, certaines personnes entreprennent des régimes drastiques réguliers.

 

« Si je m’y mets à fond, je vais avoir des résultats plus rapides ! » FAUX

 

Oui, il est vrai que que ces personnes se sentent rapidement mieux. Mais voici ce qui arrive fréquemment au bout de quelques mois de régime drastique :

– Accumulation d’échecs et diminution de l’estime de soi. Les objectifs nutritionnels sont difficiles à tenir le long terme,

– L’apparition ou l’exacerbation d’une anxiété chronique ou de troubles du comportement alimentaire,

– Carences micronutritionnelles,

– Réapparition des symptômes ou poussée inflammatoire au bout de quelques mois.

La plupart du temps, le lipoedème continuera à progresser malgré tout.

Or, mon constat professionnel est qu’un corps atteint de lipoedème est un corps maltraité.

De surcroît, régimes drastiques, sport à outrance, stress chronique, haine de soi, colère, agressivité, discours agressif envers soi…  Bref, les personnes atteintes de lipoedème font preuve de très peu de compassion envers le corps.

 

Un corps malade

 

Sauf que le lipoedème est une maladie et non un manque de volonté et du laisser aller. Et un corps malade a besoin qu’on prenne soin de lui.

D’ailleurs, il ne viendrait à l’idée de personne d’insulter, de malmener ou de faire souffrir une personne qui perd ses cheveux à cause d’un cancer ? Ou un enfant affaibli à cause d’un rhume ?

Non, une personne malade a besoin qu’on la cajole, la soutienne, lui fasse comprendre qu’on sera toujours là pour elle. Et elle a besoin qu’on lui apporte de bons petits plats nutritifs. Mais également, elle a besoin de temps et d’amour pour l’aider à aller mieux.

AInsi, un corps atteint de lipoedème mérite  toute notre attention et toute notre bienveillance pour aller mieux. Même s’il est difficile de faire preuve de compassion envers soi-même, une des premières preuves d’amour est de lui apporter tout ce dont il a besoin.

Or, une alimentation équilibrée et sereine permet d’atteindre cet objectif.

 

lipoedème

Les bases d’une alimentation santé : l’équilibre alimentaire

 

Les bases de l’équilibre alimentaire

 

L’équilibre alimentaire, ce n’est pas la suppression de certains aliments. Au contraire, l’objectif visé est la variété et le plaisir. Pour qu’un corps fonctionne bien, il a besoin de toute la variété nutritionnelle possible et de suffisamment d’énergie.

En apportant à notre corps une alimentation équilibrée, on s’assure que celui-ci reçoit tout ce qu’il lui faut en termes d’énergie, de nutriments, de vitamines, de minéraux, d’oligoéléments, d’hydratation… Ainsi, ce corps épanouit recevra tout ce qu’il lui faut pour fonctionner. Alors, il pourra se réparer et parer l’inflammation plus facilement.

 

L’équilibre alimentaire & lipoedème

 

Une alimentation équilibrée est synonyme de variété nutritionnelle, de qualité et de saisonnalité. En cas de lipoedème, les recommandations actuelles ressemblent à celles données par le modèle méditerranéen ou crétois.

 

L’hydratation

 

De prime abord, cela peut paraître bête mais il est important de boire de l’eau. Autant notre corps peut tenir plusieurs jours sans aliment, mais pas sans eau. De plus, l’eau apporte une quantité non négligeable de minéraux essentiels.

Si c’est difficile pour toi de boire, pense aux eaux aromatisées, à l’eau gazeuse, aux tisanes et infusions, aux potages et garde à portée de mains une bouteille pour t’hydrater régulièrement.

Et garde en tête qu’aucune fonction biologique ne peut se faire correctement si tu ne bois pas suffisamment d’eau. Mais attention, le thé, le café, les boissons sucrées ou light ne sont pas synonyme d’hydratation. D’ailleurs, à cause de leurs propriétés diurétiques, elles déshydratent plus qu’elles n’hydratent. Alors, garde ces boissons pour le plaisir gustatif et hydrate-toi pour de vrai.

 

Des fruits et des légumes

 

Aussi, il est important de privilégier des fruits et légumes de saison. Grâce à leur richesse en micro-nutriments (vitamines, minéraux, fibres, oligo-éléments, polyphénols…) qu’ils contiennent sont indispensable, il collabore au bon fonctionnement de notre organisme. Grâce à cela, ils permettent de réguler la réponse inflammatoire et d’assurer un bon fonctionnement hormonal et physiologique.

Pour optimiser cet apport, privilégie les fruits et des légumes de saison, de préférence issue d’une filière biologique.

Et n’oublie pas les aromates (oignons, ail, échalote…), les épices et les herbes aromatiques, très riches en micronutriments essentiels. D’autant plus qu’elles parfument et subliment n’importe quel plat.

 

Des féculents complets et des céréales brutes

 

Les céréales complètes sont riches en vitamines B, en glucides et en fibres. Or, les fibres sont  indispensables au bon fonctionnement de notre intestin. Non seulement nos instestins sont indispensables à une bonne santé physique, mais ils prennent également soin de notre santé psychologique. Enfin, les féculents et céréales nous apportent notre carburant essentiel et vital : de l’énergie.

On ne supprime pas les féculents !!!!

Et pense aussi aux légumes secs (lentilles, haricots secs, fèves, pois…) trop souvent remisés au placard. Alors qu’ils faisaient parti de l’assiette de tous les français au début du siècle dernier, aujourd’hui on les accuse d’être trop long à cuisiner et d’avoir une connotation peu glammour. Mais ils ont tellement de bénéfices en cas de maladies chroniques, que ça serait dommage de s’en passer.

 

Des protéines de qualité

 

Poissons et produits de la mer 

Les poissons et les produits de la mer sont les stars de l’alimentation santé. En effet, ils apportent des protéines hautement assimilables, des micro-nutriments essentiels (iode, phosphore) et des oméga 3 permettant de lutter contre l’inflammation chronique.

De plus, certaines études démontrent la diminution significative du taux de maladies chroniques chez les personnes consommant régulièrement des produits de la mer.

Protéines végétales

Aussi, les protéines végétales ont toutes leur place. En complément des produits de la mer, elles apportent des fibres et micronutriments, tout en réduisant la quantité de viande consommée.

Effectivement, plusieurs études ont démontré l’augmentation du risque des maladies chroniques, de cancers, de problèmes cardio-vacsulaires chez les consommateurs quotidiens de viandes.

La viande

Malgré tout, manger de la viande présente de nombreux intérêts. Les protéines animales sont très bien absorbées et équilibrées en acides aminés essentiel (que nous ne synthétisons pas dans l’organisme). Puis, l’abosorption du fer est facilité quand celui-ci provient de la viande (fer héminique).

Les volailles et viandes blanches seront favorisées. Mais n’oublie pas les abats, et plus particulièrement le foie, qui semblent avoir toutes leurs utilités dans la mise en oeuvre d’un bon fonctionnement hormonal et physiologique.

Pour finir, je précise que les viandes rouges et les charcuteries ne sont pas néfastes. Elles ne te veulent pas du mal. Mais il est préférable de les consommer moins régulièrement car ce type d’aliments synthétise de nombreux déchets que doivent gérer notre organisme.

Les oeufs

Enfin, les œufs issus de poules élevées en plein air permettent de fournir des protéines hautement assimilables de qualité.

 

Les matières grasses

 

Il n’y a pas de bons gras et de mauvais gras. De plus, les matières grasses ne sont pas en option. Ainsi, pour un bon équilibre hormonal, les graisses saturées de qualité telles que le beurre, l’huile de coco, les graisses de volailles…ont toute leur place dans notre assiette.

Mais on fera surtout la part belle aux huiles végétales, vierges et de première pression à froid. Que ce soit en cuisson ou un assaisonnement, elles apportent une multitude d’acides gras indispensables au maintien d’une bonne santé.

Pour conclure, les matières grasses ne sont pas nos ennemis. Bien au contraire !

 

Les produits laitiers

 

Les yaourts et le fromage de chèvre et de brebis sont à l’honneur. Néanmoins, il n’existe pas de recommandations officielles en terme de consommation de produits laitiers en cas de lipoedème.

Effectivement, aucune étude ne démontre à ce jour l’utilité ou l’inutilité de l’exclusion de cette catégorie d’aliment face au lipoedème et à l’inflammation.

Par principe de précaution et par expérience, je te conseille de privilégier les produits laitiers de chèvre et de brebis. Et choisis des produits laitiers de qualité, au lait cru ou micro filtré, issus d’animaux élevés en liberté.

 

Les produits sucrés

 

Alors je te vois venir. Non, les produits sucrés ne doivent pas être bannis. D’ailleurs, ils trouvent toutes leurs place au sein d’une alimentation Santé.

Les aliments sucrés et le sucre sous toutes les formes sont des aliments plaisir. Même s’il est vrai qu’ils ne sont pas indispensables au maintien d’un bon équilibre alimentaire et qu’ils n’existaient pas il y a quelques siècles.

 » Mon équilibre alimentaire est mauvais car je mange trop de sucre » FAUX !

Et je te confie un secret ! Toutes les bonnes protéines, toutes les vitamines, minéraux et oligo-éléments de qualité que tu as ingéré ne sont pas automatiquement détruits par le sucre.

 

addiction sucre

Je suis addict au sucre…

 

Si tu as l’impression d’être addict aux aliments sucrés ? Si tu perds le contrôle avec ce type d’aliments ? Ou si tu ne sais pas t’arrêter quand tu en consommes ? Et peut-être t’empêches-tu d’en acheter pour pouvoir te contrôler ?

Alors saches que tous ces exemples sont le signe que ton rapport avec l’alimentation est troublé. Mais sache qu’il est très difficile d’entreprendre des changements alimentaires durables et efficaces dans cette situation. D’ailleurs, cette situation a été engendré par toutes les règles que tu as essayé de mettre en place pour essayer de changer ton alimentation et ton corps.

A chaque fois que tu essayeras de changer ton alimentation et de diminuer ta consommation de sucre, tu augmenteras encore  et encore cette impression d’addiction. Malheureusement, le risque est à augmenter cette impression d’« addiction » est de développer un trouble du comportement alimentaire.

Si tu le souhaites, on peut en parler en consultation. Pour en savoir plus sur la prise en charge diététique que je propose, c’est par ici.

 

Inflammation & lipoedème

 

Si tu souffres d’un lipoedème, il est fort probable que tu ais déjà entendu parler de l’alimentation anti-inflammatoire. En quoi cela consiste t-il, et est-ce réellement bénéfique ?

 

Alimentation anti inflammatoire & lipoedème

 

C’est quoi l’inflammation du lipoedème ?

 

Je vais tenter d’être brève car il existe de nombreux articles qui ne parlent que de cela. D’ailleurs, je t’invite à te rendre sur le site lipolab.fr, crée par Rhislane, pharmacienne, qui est à la pointe de la recherche à ce sujet. De plus, elle a rédigé un super ebook gratuit si tu veux en savoir plus.

Bref, il existe 2 types d’inflammation : l’inflammation aiguë et l’inflammation chronique.

D’une part, la première est bénéfique et nous permet de rester en bonne santé en réparant nos tissus.

D’autre part, la deuxième représente un déséquilibre de notre système immunitaire qui va se retourner contre les cellules et les tissus de notre propre corps.

Donc tu l’auras compris, en cas de lipoedème il s’agit d’une inflammation chronique. Et cette inflammation est dirigée directement contre le tissu graisseux. Ainsi, en cas de lipoedème, les cellules graisseuses « malades » sont enkystées dans un tissu fibrosé, et celles-ci baignent dans une sorte de « soupe inflammatoire ».

 

Ca ressemble à quoi une inflammation ?

 

En cas d’inflammation, le lipoedème est douloureux, sensible, les tissus sont engorgés d’oedème et le tissu cutané est parfois chaud au toucher. Si cette inflammation persiste, elle jouera un rôle dans l’aggravation et la progression de la maladie.

Fort heureusement, une alimentation anti-inflammatoire, en parallèle d’une hygiène de vie adaptée, participera à la régulation de cette inflammation chronique indésirable.

Les grands principes que j’explique précédemment sont la base de l’alimentation anti-inflammatoire en cas de lipoedème.

 

Les grands principes de l’alimentation anti-inflammatoire

 

Voici donc un condensé de tout ce qui va pouvoir limiter l’inflammation d’un point de vue nutritionnel.

Faire le plein de micronutriments

 

Tout d’abord, les micronutriments participent à une amélioration et à une optimisation  de la réponse inflammatoire.

Donc, on fait de la place pour les légumes et fruits, les oléagineux (amandes, noisettes, noix…), les huiles végétales, les légumineuses, les céréales complètes, les herbes aromatiques, les condiments…

 

Des oméga 3

 

Ensuite, les oméga 3 permettent d’améliorer le fonctionnement de notre système immunitaire. Mais ils en existent de toutes sortes, ayant tous différentes fonctions.

Ainsi, tu trouveras des propriétés de modulation de l ‘inflammation dans les poissons, les produits de la mer, les algues principalement.

 

Alimentation & lipoedème : polémique n°1 – LES PRODUITS LAITIERS

 

  • Peut-on continuer à consommer du lait animal ? Si oui, à quelle fréquence, de quelle qualité ? De quelle provenance ?
  • Les yaourts et autres laitages fermentées sont-ils recommandés ?
  • Doit-on arrêter la crème fraîche ?
  • Et le fromage dans tout ça ?

À ce jour, de nombreux ouvrages prônant l’alimentation anti-inflammatoire recommandent d’arrêter totalement le lait de vache et les produits dérivés. Mais d’autres crient au scandale face au risque de carences en mettant en place cette recommandation non-prouvée scientifiquement.

Mais l’expérience auprès des patients n’est pas aussi binaire et prononcée. Pour certaines personnes, le statut inflammatoire peut être largement amélioré tout en continuant à consommer certains produits laitiers. Et pour d’autres les choix doivent être plus drastiques.

Or, l’être humain est complexe. Et l’alimentation aussi.

Ainsi, il est donc important que tu te fasses ton propre avis vis-à-vis de ce sujet en expérimentant différentes stratégies. Il faut dire que la suppression radicale d’une catégorie d’aliments est rarement la bonne solution sur le long terme.

 

Polémique n°2 : et le gluten ?

 

Tout comme pour les produits laitiers, le gluten est une problématique individuelle. Ainsi, certains ouvrages recommandent l’arrêt définitif du gluten quand on est atteint d’une maladie inflammatoire. Néanmoins, il est dangereux de donner ce genre d’informations, car il peut y avoir des conséquences négatives, tant au niveau physiologique que psychologique.

Ainsi, la diminution ou la suppression du gluten doit se faire au cas par cas.

Si tu ne sais pas quoi faire avec ta consommation de gluten, je te conseille d’entreprendre des objectifs progressifs. Dans un premier temps, essaye de consommer des féculents et des céréales de complètes de qualité. Si cela ne suffit pas, tu peux essayer d’introduire davantage de céréales ou de féculents sans gluten afin de varier et de diminuer la quantité de gluten ingérée. Ensuite, fais-toi ta propre idée de la situation et rééevalue tes objectuifs.

 

Des changements alimentaires durables et efficaces

 

Avant tout, tu dois savoir que tu peux avoir l’alimentation la plus « healthy » du monde, elle n’est pas forcément synonyme de bonne santé. Effectivement, à chaque fois que tu associeras EQUILIBRE ALIMENTAIRE avec CONTRAINTES, FRUISTRATIONS, STRESS ou autres  EMOTIONS NEGATIVES), tu ne seras pas en meilleure santé. Ou en tout cas, pas longtemps. Effectivement, la sphère psychologique est tout aussi importante dans la prise en charge du lipoedème. Et elle peut ruiner tous tes efforts alimentaires.

 

Tu confonds alimentation anti-inflammatoire & régime

 

Ce n’est pas en essayant d’avoir une alimentation stricte et rigide que tu réussiras à atteindre la perfection. L’alimentation parfaite n’existe pas !

A force d’avoir essayé de perdre du poids et d’avoir tenté moults régimes, tu es habituée aux règles alimentaire strictes et rigides, à ce qu’on te dise quoi manger et en quelle quantité. D’ailleurs, si tu ne suis pas les règles imposées, tu culpabilises et tu as l’impression d’avoir tout foiré.

Alors, dis-toi que l’alimentation anti inflammatoire n’est pas un énième régime. Tout d’abord, il n’y a pas rien à atteindre, aucune règle stricte et rigide. Ensuite, il n’y a pas de perfection à atteindre. Pour ce faire, je te conseille d’introduire des changements progressifs, de prendre ton temps pour poser les choses, et n’exige pas de toi la perfection. C’est la clé de la réussite et de la durabilité. Vive la flexibilité !

Enfin, la course à la perfection entraînera de toute façon du stress. Et ce sera contre productif. Car le stress est fortement générateur d’inflammation chronique.

 

Le plaisir au cœur de la prise en charge du lipoedème

 

Si tu souhaites changer ton alimentation durablement dans l’objectif d’améliorer ton lipoedème, voici 2 astuces.

  • Continues à écouter ton corps, ou commences.

En effet, notre corps s’exprime à travers la faim, la satiété, le rassasiement, les envies de certains aliments. Ethors de question de mettre cela au dernier plan. Ecouter ton corps doit passer bien avant l’équilibre alimentaire.

Ainsi, à chaque fois que tu respecteras les besoins de ton corps, tu seras avertie par le plaisir qui en découlera.

  • Le plaisir c’est tous les jours

A chaque fois que tu assimileras les aliments « healthy » à des choses fades et sans saveurs, ton alimentation ne sera pas équilibrée et durable.

En effet, les régimes nous habituent à consommer des aliments vapeurs sans saveur. Les légumes sont régulièrement associés à une contrainte.

« Je dois manger des légumes ! »

D’ailleurs, les professionnels qui « prescrivent » des régimes « accordent » le droit de consommer 1 ou plusieurs repas « plaisir » par semaine. Soit ils prônent la loi du cheatmeal ou cheatday. C’est bien la preuve que manger équilibré, C’EST PAS BON !

Mais manger équilibré ça peut être succulent aussi. Et c’est là la clé de la durabilité et de la sérénité alimentaire. Ainsi, je vais prendre l’exemple des légumes. Rien ne te force à manger les légumes que tu n’aimes pas. Rien ne t’oblige à les consommer vapeur ou sans assaisonnement.

Enfin, pour manger des légumes et te régaler, tu peux intégrer les légumes de ton choix dans une magnifique sauce tomate, dans un gratin avec du fromage, farcis avec des choses que tu aimes, en purée ou en potage (mode camouflage). Plutôt que de te dire « je dois manger des légumes« , demande-toi plutôt « comment je peux me faire plaisir aujourd’hui avec tel légume ? ».

 

 

Alimentation & lipoedème : pour apprendre à gérer à 100%, lis jusqu’au bout !

 

Après avoir lu cet article, tu as toutes les bases pour pouvoir faire des changements alimentaires efficaces et durable. Tu vas enfin pouvoir prendre soin de ton lipoedème, et de ta santé en général.

 

On a parfois besoin d’être aidé

 

Si toutefois il s’avère que tu as déjà essayé maintes et maintes fois de changer ton alimentation mais que ça ne dure jamais sur le long terme. Ou si tu te sens perdu face aux objectifs que tu te poses. Souvent, tu as l’impression que ces changements alimentaires créent énormément de stress dans ton quotidien. Sinon, tu ne sais pas quoi faire avec le gluten et les produits laitiers. Peut-être as-tu encore des doutes quant à certains changements à faire pour ton alimentation. Pour finalement te rendre compte que tu te sens perdue dans la jungle nutritionnelle du lipoedème. Enfin, si tu souhaites mettre en place des changements alimentaires efficaces et faciles afin d’optimiser tes résultats

 

Alors, j’ai créé, en collaboration avec Rhislane, pharmacienne, elle-même atteinte de lipoedème, un programme nutritionnel conçu pour les personnes atteintes de lipoedème.

 

LIBÉREZ VOS JAMBES

lipoedème

En savoir plus sur le programme « Libérez vos jambes »

 

Voici ce qui t’attend dans ce programme :

  • Plusieurs heures de visionnage de vidéos courtes et faciles à comprendre pour cmaîtriser tous les secrets de l’alimentation anti-inflammatoir
  • Une méthode « pas à pas » qui te permettra de mettre en place des actions progressivement et facilement
  • Un ebook super complet. Pas besoin de prendre des notes.
  • Des conseils personnalisés à travers 2 consultations de coaching intégrées dans le programme, à programmer quand TU le souhaiteras
  • Une communauté accessible 24 heures sur 24, pour échanger et discuter avec des professionnels ou avec les autres adhérentes
  • Une messagerie privée pour discuter en tête-à-tête avec moi ou avec Rhislane.
  • Des live Q/R réguliers pour poser tes questions en direct
  • Des webinaires sur des grandes thématiques en lien avec le lipoedème
  • Un programme accessible à vie !

Voici le lien pour accéder à tout ce qu’il faut savoir sur ce programme. Tu y trouveras même une vidéo du programme offerte pour te faire une idée de ce qui t’attend.

Je clique ici pour accéder au programme

 

J’ai besoin d’être suivie de façon individuelle

 

Dans ce cas, pas de souci, je suis diététicienne et naturopathe. Et je suis spécialisée dans l’accompagnement GLOBAL des femmes atteintes de lipoedème. Je propose des consultations individuelles en visio.

  • Nutrition (poids, alimentation anti-inflammatoire, TCA)
  • Gestion des causes profondes du lipoedème (agir à la source)
  • Amélioration de l’hygiène de vie
  • Accompagnement des déséquilibres hormonaux
  • Amélioration du statut inflammatoire…

Tu peux cliquer ici pour en savoir plus sur les consultations individuelles.

 

 

 

Pour conclure, j’espère que tout ces conseils t’aideront à améliorer ton alimentation dès aujourd’hui pour enfin te sentir bien avec ton lipoedème.

Et n’oublie pas la base, une alimentation équilibrée est synonyme de plaisir, de bienveillance et de patience !

 

Et peut-être à bientôt sur le programme « Libérez vos jambes » ou en consultation individuelle !

 

 

Un ebook recettes spécial légumes

Un coup de pouce pour  manger mieux     Manger mieux grâce à Lucie   Dans cet article, je laisse la parole à Lucie, diététicienne à Vesoul. Ma très chère collègue prend à coeur de participer à l'amélioration de la Santé de ses patients grâce à...

Lipoedème : un médecin en parle

Peu de personnes du grand public et peu de médecins connaissent le lipoedème. Cette maladie étant peu médiatisée, je profite de la diffusion d'un interview sur ce sujet pour faire le point sur la prise en charge du lipoedème. Le Dr Vignes, chef de Service de...

Plein les bottes du lipoedème ?

Qu'est ce que le lipoedème ? Le lipoedème est une pathologie fréquente mais sous diagnostiquée qui touche 1 femme sur 10. On l'appelle communément la maladie des "JAMBES POTEAUX". Il s'agit d'une pathologie génétique qui se déclare le plus souvent lors de...